Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 15:39

Les esprits se déliaient à vitesse croissante et, par groupe de trois ou quatre peut-être, les discussions déroulaient, plus ou moins captivantes. L’assemblée s’en allait dans des débats infinis, sirotait, débâtait à nouveau, ceci était aberrant !... cela intolérable ! Et ça trinquait encore. Les sourires, au fil des minutes se transformaient en fous-rires. Il y avait ceux qui n’avaient pas bougé depuis plusieurs heures et qui toujours parlaient de la même chose, et il y avait les voyageurs qui avalaient les kilomètres, changeant continuellement d’air. Elle était voyageuse, il était sédentaire. Elle était entré dans la chambre d’on ne sait qui où un long débat sur la solitude refusait de se terminer entre lui et deux autres protagonistes. Elle entamait son verre tout en l’observant entrain d’épiloguer sur le bonheur de retrouver les gens après s’être sentit seul, après leur avoir manqué. Elle trouva l’idée intéressante, elle était de son côté. Pas même parce qu’elle pensait la même chose, elle avait juste aimé la manière dont il avait exprimé l’idée, elle l’aurait écouté des heures. En fait, elle devait aimer sa voix, les mouvements de ses lèvres peut-être. Lui, ne l’avait pas encore remarqué, il était comme emporté par ses idées, tiré vers un océan de réflexion. Soudain, une voix d’homme dans le couloir cria ce qui devait être un nom et les deux autres protagonistes du débat quittèrent la pièce dans une joie furieuse. A ce moment, il fût bien obligé de la remarquer, seule, en face de lui. Il s’approcha très légèrement et avec un ton d’une sympathie séductrice, lui demanda «  Et toi ? La solitude, tu en penses quoi ? ». C’est dans cette seconde où il posa la question qu’ils se regardèrent dans les yeux pour la première fois de la soirée. A la faveur de l’alcool et de l’obscurité, leurs pupilles à tout les deux étaient devenues énormes, étourdissantes de noirceur, ils s’y perdirent. Dans le cul la solitude.

Partager cet article

Repost 0

commentaires