Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 14:01

Le ciel est vide, je crois… c’est bien évident, qui pourrait avoir envie de prendre soin de nous ? Et puisque Dieu n’est pas là, pourquoi sommes-nous là ? De quoi sommes-nous le résultat ? Si la vie est donnée sans but et sans être choisie, pourquoi alors choisissons-nous presque tous de la vivre, pourquoi la trouvons-nous précieuse ?

 

Dieu ou pas, la vie ne vient pas seule. Elle est donnée dans un flux Darwinien, avec une volonté d’être. Et cette volonté d’être va forcément avec… un refus de la mort. Malraux le dit joliment dans la Condition Humaine :

 

« Tout au fond, l'esprit ne pense l'homme que dans l'éternel, et la conscience de la vie ne peut être qu'angoisse »

 

Fuir la mort, même si ce n’est qu’avec l’esprit, c’est déjà avouer à demi-mot son amour indéniable, inévitable de la vie… que le détracteur de ce propos se suicide tout de suite.

 

Sans dieux, et donc sans Paradis, comment fuir la mort ? Une fois de plus Malraux nous est utile et bien agréable (dans la Voix Royale) :

 

« La soumission à l'ordre de l'homme sans enfants et sans dieu est la plus profonde des soumissions à la mort »

 

Des Hommes qui font des Hommes pour ne pas mourir… et un retour vers cette irrépressible envie de vivre et de donner la vie pour ne jamais mourir. Nous voulons donc vivre.

 

Mais de quel plus grand mouvement fait partie ce besoin de vie? Ce doit bien, par quelque manière, être une expression de l’Univers, puisque nous en sommes partie ?

 

L’Univers… l’ensemble de tout ce qui existe.  Un chaos d’où naissent les galaxies, les étoiles, planètes, astéroïdes… quel genre de chaos donne naissance à tout cela ? Par quel miracle se retrouve-t-on sur une planète gravitant autour d’une étoile qui la réchauffe, permettant ainsi à l’eau d’être liquide et de rendre la vie possible ? Ceci, un chaos ? C’est une plaisanterie…

 

Les règles physiques qui régissent l’Univers doivent avoir quelque chose de bien extraordinaire pour permettre l’existence d’une telle complexité… peut-être est-ce justement la complexité ? Nous y sommes : L’Univers tend vers la complexité. Un chaos peut-être, mais régit pas des règles qui l’amènent inévitablement à tout essayer pour construire la complexité, une pyramide en somme. A quoi ressemble alors notre pyramide, sur quoi nous appuyons nous ? D’un œil pas du tout scientifique, je dirais…

 

La pensée, l’esprit

 

Les premières formes de vie naissent

 

Ces objets se combinent en systèmes « stables »

 

Des combinaisons s’opèrent, planètes, étoiles, astéroïdes naissent

 

L’Univers naît, c’est le gros bordel, y’a presque pas d’éléments, des formes simples

 

Oui, je sais, la pensée arrive là tout en haut on sait pas du tout pourquoi, j’ai rien expliqué. Ca vient. Je disais donc qu’avec la vie venait cette envie de vivre. Et ceci n’a rien à voir avec l’intelligence (les êtres les plus basiques se battent aussi pour la vie). Puisqu’il s’agît d’une pyramide, chaque étape s’appuie donc sur la précédente et n’existe pas sans elle, vous me voyez venir ? Si la vie vient avec l’envie de vivre, la pensée qui est donnée en s’appuyant sur la vie est une pensée qui veut vivre…

 

Qui sommes-nous ?

 

Une partie de l’Univers.

 

Et pourquoi sommes-nous là ?

 

L’Univers veut la complexité, nous la lui offrons.

 

Mais alors, quelle est l’étape suivante de cette complexité ?

 

...

Partager cet article

Repost 0

commentaires