Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 12:42

"Un des concepts les plus révolutionnaires qui soit sorti de notre expérience clinique est la reconnaissance accrue que le centre, la base la plus profonde de la nature humaine, les couches les plus intérieures de sa personnalité, le fond de sa nature "animale", que tout ceci est naturellement positif, est fondamentalement socialisé, dirigé vers l'avant et réaliste.

 

Ce point de vue est si étranger à notre civilisation actuelle que je ne m'attends pas à ce qu'il soit accepté, et il est de fait si révolutionnaire dans ses implications qu'il ne devrait pas être accepté sans une enquête approfondie. Mais même s'il soutient l'épreuve, il sera difficile à admettre. La religion, en particulier la tradition chrétienne protestante, a impregné notre civilisation du concept que l'homme est fondamentalement pêcheur et que ce n'est que par une espèce de miracle que sa nature pêcheresse peut être niée. En psychologie, Freud et ses successeurs ont démontré par des arguments convaincants que le "ça", la nature fondamentale et inconsciente de l'homme, est constituée premièrement par des instincts qui, s'il leur était permis de s'exprimer, aboutiraient à l'inceste, au meurtre et à d'autres crimes. Tout le problème de la thérapie tel qu'il le voient est de maintenir ces forces sauvages sous contrôle d'une manière saine et constructive plutôt que par les méthodes coûteuses des névrosés. Mais le fait que l'homme est au fond irrationnel, asocial, destructeur des autres et de soi-même - cette idée est acceptée presque sans discussion. Sans doute on entend parfois des protestations. Maslow défend vigoureusement la nature "animale" de l'homme, en faisant remarquer que les émotions antisociales - l'hostilité, la jalousie, etc. - sont le résultat d'une frustration d'instincts plus fondamentaux, d'amour, de sécurité et d'appartenance qui sont désirables en eux-mêmes. Montagu soutient, lui aussi, que la coopération plutôt que la lutte est la loi fondamentale de la vie humaine. Mais on écoute peu ces voix solitaires. Dans l'ensemble, le point de vue des professionnels, comme des non-professionnels, est que l'homme, tel qu'il est, dans sa nature fondamentale, doit être contrôlé ou dissimulé, ou les deux."

Le Développement de la personne (1968), p.69

Repost 0
Published by McGuigew - dans Citations
commenter cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 18:32

L-F Céline (Voyage au bout de la Nuit, Mort à Crédit, Bagatelles pour un Massacre)

 

« Il existe comme ça certaines dates qui comptent parmi tant de mois où l’ont aurait pu se passer de vivre. »

 

«  C’est la manie des jeunes de mettre toute l’humanité dans un derrière, un seul, le sacré rêve, la rage d’amour. »

 

 «  Si les choses nous emportaient en même temps qu’elles, si mal foutues qu’on les trouve, on mourrait de poésie. Ca serait commode en un sens. »

 

«  Je suis vieux, je vais crever bientôt… Je veux m’écrouler, me dissiper, me vaporiser, tendre nuage… en arabesques… dans le néant… dans les fontaines du mirage… je veux périr par la plus belle… je veux qu’elle souffle sur mon cœur… il s’arrêtera de battre… je te promets ! »

 

«  Les catastrophes les plus irrémédiables, les plus infâmantes ne sont pas celles où s’écroulent nos maisons, ce sont celles qui déciment nos féeries. »

 

André Malraux (La Condition Humaine)

 

«  Les hommes ne sont pas mes semblables, ce sont ceux qui me regardent et me jugent ; mes semblables, ce sont ceux qui m’aiment et ne me regardent pas, qui m’aiment contre tout, qui m’aiment contre la déchéance, contre la bassesse, contre la trahison, moi et non ce que j’ai fait ou ferai. »

 

«  Les blessures du plus profond amour suffisent à faire une assez belle haine. »

 

«  Tout au fond, l’esprit ne pense l’homme que dans l’Eternel, et la conscience de la vie ne peut être qu’angoisse. »

 

Alexandre Soljenitsyne (Le Pavillon des Cancéreux)

 

«  De même qu’une bicyclette, de même qu’une roue, une fois lancées, ne peuvent demeurer stables que dans le mouvement et tombent dès qu’elles en sont privées, ainsi en va-t-il du jeu entre un homme et une femme. »

 

«  Lorsqu’on se regarde interminablement dans les yeux, il se produit comme un changement de qualité : on aperçoit ce qui reste caché à un regard qui glisse rapidement. Les yeux paraissent perdre leur enveloppe protectrice colorée et vous éclaboussent silencieusement d’une vérité qu’ils n’ont pas su retenir. »

Repost 0
Published by McGuigew - dans Citations
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 23:11

 

 

 

"Nous verrons peut-être un jour une révolte de l'esprit contre, contre, contre... le poids. Mais c'est pas pour demain."

Repost 0
Published by Hey - dans Citations
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:20

"Rien ne leur paraît plus convaincant, plus décisif, que le récit des épreuves d'amour... De l'Amour... Pour l'Amour... Par l'Amour... Tout le "bidet lyrique" en somme... Il en ont plein les babines ces croulants dégénérés maniéreux cochons de leur "Amour" !
C'est en écrivant d'Amour à perte d'âme, en vocabulant sur mille tons d'Amour, qu'ils s'estiment sauvés... Mais voici précisément, canailles ! le mot d'infamie ! Le rance des étables, le vocable le plus lourd d'abjection qu'il soit !... l'immondice maléfique ! Le mot le plus puant, obcène, glaireux, du dictionnaire ! avec "coeur". Je l'oubliais cet autre renvoi visqueux ! La marque d'une bassesse intime, d'une impudeur, d'une insensibilité de vache vautrée, irrévocable, pour litières artisico-merdeuses extraordinairement infamantes... Chaque lettre de chacun de ces mots suaves pèse sa bonne demi-tonne de chiasse exquise..." 

Repost 0
Published by Hey - dans Citations
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 09:20

"Examinez cette balance : toutes les jouissances dans le plateau du riche, toutes les misères dans le plateau du pauvre. Les deux parts ne sont-elles pas inégales ? La balance ne doit-elle pas nécessairement pencher, et l'état avec elle ?

Et maintenant dans le plateau des misères, jetez la certitude d'un avenir céleste, jetez l'aspiration au bonheur éternel, jetez le paradis, contrepoids magnifique ! Vous rétablissez l'équilibre. La part du pauvre est aussi riche que la part du riche. C'est ce que savait Jésus." 

Repost 0
Published by Hey - dans Citations
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 21:44

"Toi n'est-ce pas, qui te laisses vivre ! Qu'est-ce que ça peut te faire ? Tu t'en fous au maximum des conséquences universelles que peuvent avoir nos moindres actes, nos pensées les plus imprévues !... Tu t'en balances !... Tu restes hermétique n'est-ce pas ? calfaté !... Bien sanglé au fond de ta substance... Tu ne communiques avec rien... Rien n'est-ce pas ? Manger ! Boire ! Dormir !"

"La terre poursuit... Comment ? Pourquoi ? Effrayant miracle ! son périple... extraordinairement mystérieux... vers un but immensément imprévisible... dans un ciel tout éblouissant de comètes... toutes inconnues... d'une giration sur une autre... et dont chaque seconde est l'aboutissant et d'ailleurs encore le prélude d'une éternité d'autres miracles... d'impénétrables prodiges, par milliers !"

"Ah ! C'est bien terrible quand même... on a beau être jeune quand on s'en aperçoit pour le premier coup... comme on perd des gens sur la route... des potes qu'on reverra plus... plus jamais... qu'il ont disparu comme des songes... que c'est terminé... évanoui... qu'on s'en ira soi-même se perdre aussi... un jour très loin encore... mais forcément... dans tout l'atroce torrent des choses, des gens... des jours... des formes qui passent... qui s'arrêtent jamais..." 

Repost 0
Published by Hey - dans Citations
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 20:45

"Lorsque les hommes commencent à se sentir à l'étroit dans leurs espaces géographiques, social et mental, une solution simple risque de les séduire : celle qui consiste à refuser la qualité humaine à une partie de l'espèce."

Repost 0
Published by Hey - dans Citations
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 23:30

"Qui ne voit point la vanité du monde est bien vain lui-même. Aussi qui ne la voit point excepté les jeunes gens qui sont tous dans le bruit, le divertissement et dans la pensée de l'avenir ? Mais ôtez leur le divertissement, vous les verrez se sécher d'ennui. Ils sentent alors leur néant sans le connaître, car c'est bien malheureux que d'être dans une tristesse insupportable aussitôt qu'on est réduit à se considérer, et à n'en être point diverti."

Repost 0
Published by Hey_57 - dans Citations
commenter cet article
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 23:53

"Je suis de sentiments complexes et sensitifs, la moindre faute de tact ou de délicatesse me choque et me fait souffrir car au fond de moi-même, je veux dominer non pas un pouvoir factice comme l'ascendance militaire, mais je veux plus tard ou le plus tôt possible être un homme complet. Le serai-je jamais, aurai-je la fortune nécessaire pour avoir cette facilité à agir qui vous permet de vous éduquer ? Je veux obtenir par mes propres moyens une situation de fortune qui me permette toutes mes fantaisies. Hélas serai-je éternellement libre et seul, ayant je crois le coeur trop compliqué pour trouver une compagne que je puisse aimer longtemps ? Je ne le sais pas. Mais ce que je veux avant tout c'est vivre une vie remplie d'incidents que j'espère la providence voudra placer sur ma route, et ne pas finir comme beaucoup ayant placé un seul pôle de continuité amorphe sur une terre et dans une vie dont ils ne connaissent pas les détours qui vous permettent de se faire une éducation morale."

Repost 0
Published by Hey_57 - dans Citations
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 16:25

" Lorsqu'on se regarde interminablement dans les yeux, il se produit comme un changement de qualité : on aperçoit ce qui reste caché à un regard qui glisse rapidement. Les yeux paraissent perdre leur enveloppe protecrice colorée et vous éclaboussent silencieusement d'une vérité qu'ils n'ont pas sur retenir. "

Repost 0
Published by Hey_57 - dans Citations
commenter cet article