Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 08:09

Chacun son monde, c'est l'idée de départ. Ce monde dans notre caboche, et toutes les choses passionnantes qui se passent à l'intérieur, n'est-ce pas !? Penser c'est fantastique, je vois un bonhomme qui avance dans le brouillard et construit sa vie. Son identité est faite sur un coup de poker, sur une rencontre incongrue, sur le hasard, sur rien ! Mais il aime à croire que tout ça était programmé parce que ca le rassure. Il se dit que tout est bien à sa place, que la logique est respectée. Parfois il arrive un truc-pas-cool alors monsieur le bonhomme se demande pourquoi et il ne comprend pas. Alors il souffre un peu du non-sens, une maladie qui n'épargne personne. Mais il reprend du poil de la bête, il a à nouveau envie de tout. Chacun de ses désirs en cachent d'autres plus profonds. Des fois, le bonhomme se demande qui il est, il aime les autres et ne sait pas s'il est celui qu'ils attendent qu'il soit ou s'il est un bonhomme original, il a peur de l'être parfois. Quand il regarde les gens qui vont mal dirent qu'ils "voient un psy", le bonhomme se dit que ces gens sont en mal d'égo et se paient simplement des séances de cinéma où la star, c'est eux. Il a déjà été mal mais il ne s'en souvient pas très bien, monsieur bonhomme surfe au dessus du monde et sent qu'il n'est pas comme les autres sont, est-ce une maladie ? En tout cas, monsieur bonhomme se demande comment on pourrait le sortir d'une maladie qu'il aime profondément !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Matt 12/02/2009 09:25

En fait, on est tous les deux comme ce Monsieur Bonhomme, non? (jparle comme Nico :D )
"souffre un peu du non-sens"
"Chacun de ses désirs en cachent d'autres plus profonds."
"le bonhomme se demande qui il est, il aime les autres"
"Il a déjà été mal"
"monsieur bonhomme surf au dessus du monde et sent qu'il n'est pas comme les autres sont"
"comment on pourrait le sortir d'une maladie qu'il aime profondément "
"Et le contact avec les autres, quel bonheur pour lui. Le mieux, c'est quand il arrive à faire entrer les autres dans son monde, il se sent bouger de l'intérieur."

ça fait beaucoup de citations, mais comme disait Karl Marx, "Faut parfois citer, pour sortir de la cité. Ouais Gros!"