Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 00:22

Ah, le visage ! C’est le centre du monde !... la dernière fois, j’étais, je ne sais pas trop comment, un peu triste, un peu avachi… Et j’étais là, j’allais nulle part, j’allais montrer ma gueule abattue à droite, à gauche. J’avais partout les mêmes réactions, un court regard, une salve d’yeux désintéressés, ils s’en foutaient tous ! Et puis les sourires, c’étaient tous les mêmes, bien gentils, bien aimables !... mais que de la façade !... rien de vrai, du vu, revu et encore ! Je continuais à clopiner en espérant un je ne sais quoi de remarquable, un quelque chose de moins monotone ? Et je l’ai eu mon quelque chose. C’était des yeux, encore des yeux. Sur le pourtour, c’était du bleu, de l’authentique !... pas du fade ou du foncé !... de l’électrique… et puis au milieu, il y avait cette pupille qui ressemblait à une explosion de noir, on eu dit qu’une goutte d’encre de Chine était venue s’écraser dans ses yeux, les éclaboussures venaient couvrir le bleu. Oui, c’étaient des gouttes d’encre écrasées dans du bleu… mais ce n’était pas fini. Tout ça, c’était la première seconde, c’était ce que j’ai vu, du bleu, du noir. Ensuite, j’ai découvert le visage, il s’y dessinait la plus terrible expression de mélancolie possible. Ces deux yeux devenaient des armes, ils m’envoyaient comme un projectile une tristesse qui dépassait de loin ce que je ressentais quelques secondes auparavant. Une seconde, un peu plus peut-être, ces yeux ont provoqué des ravages d’empathie puis, d’un mouvement monotone, sont retournés fixer le sol. Et je suis resté là, hébété. C’était un électrochoc, un électrochoc bleu électrique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

songe 05/02/2011 10:19


pas mal ce petit texte